Les conférenciers invités

Erik Orsenna

Économiste, écrivain, membre de l’Académie Française, spécialiste du développement durable, de l’environnement, de l’agriculture et des économies émergentes.

Économiste de formation (London School of Economics), Erik Orsenna est actuellement Conseiller d’État honoraire. Auteur de nombreux romans (notamment L’Exposition coloniale, prix Goncourt 1988) et d’ouvrages de référence sur la mondialisation (L’Avenir de l’eau, Voyage aux pays du Coton, Sur la route du papier, Géopolitique du moustique), il a été élu le 28 mai 1998 à l’Académie Française. Les voyages et la mer tiennent une place essentielle dans sa vie. Il est ambassadeur du réseau international des Instituts Pasteur et préside Initiatives pour l’Avenir des Grands Fleuves, association d’intérêt général qui porte la voix des fleuves depuis sa création en 2015.

Olivier Ejderyan

Olivier Ejderyan est un géographe travaillant sur les interactions eau-énergie-alimentation-écosystèmes. Il dirige le groupe de recherche Société et Innovation à l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL Suisse). Ses recherches portent sur la manière dont les décideurs, experts et riverains gèrent les tensions entre différentes politiques sectorielles ayant pour objectif le développement durable. Ses travaux ont contribué à la politique fédérale suisse de financement des mesures participatives pour les protections contre les crues. Il est aussi co-auteur du Manuel Processus participatif dans les projets d’aménagement de cours d’eau de l’Office fédéral de l’environnement. Ses travaux ont été publiées dans des revues telles que Energy Policy, Energy Research and Social Science et Sustainability Science.

Rebecca Lave

Rebecca Lave est professeure de géographie à l’Indiana University (États-Unis).  Ses recherches adoptent une approche de géographie physique critique, combinant l’économie politique, les sciences sociales et la géomorphologie fluviale pour analyser la restauration des cours d’eau, la politique d’expertise environnementale et les réponses des communautés locales aux inondations.  Elle a publié dans des revues renommées comme Science & Social Studies of Science et est l’auteure de deux monographies : Fields and Streams : Stream Restoration, Neoliberalism, and the Future of Environmental Science (2012, University of Georgia Press) et Streams of Revenues : The Restoration Economy and the Ecosystems it Creates (2021, MIT Press ; co-écrit avec Martin Doyle).  

Jeff Opperman

Référent scientifique sur les eaux douces pour WWF à l’international, Jeff travaille au sein du réseau de WWF et avec des partenaires externes pour orienter les recherches susceptibles de renforcer les stratégies de conservation et pour intégrer la science dans les programmes et projets relatifs aux eaux douces. Les recherches scientifiques et politiques de Jeff ont été publiées dans des revues telles que Science ou Nature et BioScience et il est l’auteur principal du livre Floodplains : processes and management for ecosystem services, publié en 2017.  Jeff s’efforce de communiquer sur les défis et les opportunités de la conservation de la nature à un large public par le biais de tribunes libres, d’articles et de billets de blog dans des organes tels que The New York Times, Foreign Policy, Outside, National Geographic ou encore The Guardian.  Il contribue régulièrement aux sections énergie et durabilité de Forbes.com.  Jeff est titulaire d’un doctorat en science des écosystèmes de l’université de Californie à Berkeley et d’une licence en biologie de l’université de Duke.

Marie-Pierre Camproux Duffrène

Professeure des universités en droit privé à la Faculté de Droit de l’Université de Strasbourg, spécialisée en droit de l’environnement et des risques sanitaires, Marie-Pierre est responsable du Master « Droit de l’environnement, des territoires et des risques » et du diplôme universitaire interdisciplinaire « Pollutions, nuisances et résiliences ». Elle est aussi co-responsable de l’axe « Environnement, santé, sciences et société » du laboratoire SAGE, UMR CNRS n° 7363. Elle anime des recherches sur la théorie des communs naturels et sur l’élaboration d’une nomenclature des préjudices sanitaires et écologiques post-catastrophes.

Ralph Schielen

Titulaire d’un doctorat en mathématiques de l’université d’Utrecht, Ralph est consultant senior en matière d’hydraulique, de morphologie et de gestion de l’eau au Rijkswaterstaat (qui fait partie du ministère des infrastructures et de la gestion de l’eau), la principale autorité gouvernementale de gestion de l’eau aux Pays-Bas. Il occupe également un poste de chercheur principal à l’Université de Technologie de Delft. Les recherches de Ralph portent sur le comportement des fleuves de plaines sous l’effet du changement climatique et des interventions anthropogéniques, plus particulièrement sur le Rhin et la Meuse. Il conseille le Rijkswaterstaat sur les changements morphologiques attendus dans le lit des rivières (à moyen et long terme) et sur la manière de les gérer. Ralph est également impliqué dans l’application de solutions basées sur la nature pour établir des paysages fluviaux résilients et robustes. Il a publié des articles dans des revues internationales à ce sujet et a participé à des projets internationaux liés aux NBS.

Vikrant Jain

Vikrant Jain est professeur et coordinateur de la discipline Sciences de la terre à l’IIT Gandhinagar, en Inde, où il est aussi chef du département des sciences naturelles. Il a obtenu sa maîtrise à l’IIT Roorkee et son doctorat à l’IIT Kanpur. Il a étendu ses travaux de recherche en tant que postdoctorant à l’Université Macquarie, en Australie et à l’Université du Texas, aux États-Unis. Ses recherches portent sur la géomorphologie fluviale et les processus de surface de la Terre, avec un accent particulier sur les processus des canaux fluviaux, la dynamique des sédiments à différentes échelles, les applications géomorphologiques dans la gestion des cours d’eau et l’avenir des rivières dans le scénario du changement climatique et des perturbations anthropiques. Le Dr Jain a reçu le prestigieux National Geoscience Award-2018 du gouvernement indien pour ses contributions à la recherche en science fluviale. Il a également reçu la « Dr. Shankar Dayal Sharma Gold medal-2001 for being the Best Outgoing All round PG student » à l’IIT Kanpur et la chaire Varahamihira du ministère des sciences de la terre (MoES) (2013-16) à l’IIT Gandhinagar.

Lors de chaque édition, des conférenciers de prestige sont présents sur la conférence I.S.Rivers.

©Claudia Pahl-Wostl
I.S.Rivers 2018 / GRAIE
© Tabea STÖTTER
I.S.Rivers 2018 / GRAIE
© Michael MURRAY-HUDSON
I.S.Rivers 2018 / GRAIE