WEBINAIRE

ACTES & SYNTHÈSE | Webinaire France-Québec | Ville Perméable

Déploiement des techniques de gestion à la source des eaux pluviales : Retours d'expériences, standardisation et accompagnement

Date : 3 novembre 2021

SUPPORTS D’INTERVENTION

 

Dans la continuité de la conférence « Ville perméable » et des webinaires France-Québec de novembre 2020 et février 2021, le Graie a proposé un nouveau temps de présentation et de discussion autour de plusieurs retours d’expériences de gestion des eaux pluviales, à Montréal, à Québec et à Lyon.

Il a réuni 112 inscrits répartis sur la France entière, au Canada, en Suisse et au Pays-bas, représentants de tous les secteurs concernés (collectivités,bureaux d’études, urbanistes aménageurs, partenaires institutionnels, …).

 

SYNTHÈSE & MESSAGES FORTS :

>>Viser la réplicabilité : nécessité de trouver une articulation entre « standardisation » et le sur-mesure pour déployer massivement les solutions de gestion des eaux pluviales à la source

Ces trois retours d’expériences ont montré une volonté commune au 3 territoires de standardiser/ répliquer/ planifier la mise en œuvre de techniques à la source de gestion des eaux pluviales pour aider à changer l’adn même de la ville .

Un concept à faire naître serait peut-être la « standardisation sur mesure » ? le design restant du sur-mesure à chaque territoire.

 

>>Un appui et un partenariat fort de la recherche nécessaire à ce changement d’ADN de la ville :

Pour assoir les connaissances, innover et être pro-actif dans la mise en œuvre de ces techniques comme cela est fait sur Lyon avec l’OTHU, à Montréal avec l’université Polytech, et à Québec avec université de Laval .

 

>>De nombreux potentiels, des opportunités à utiliser comme leviers

La notion de potentiel a été au cours des discussions fortement associées à celle d’opportunité et de leviers.

Montréal et le Grand Lyon cherchent à agir sur des objets urbains stratégiques : les voiries et les arbres d’alignement. Ce sont des objets qui sont fréquemment remplacés et donc sont susceptibles d’évoluer rapidement. Ces objets offrent également une vraie opportunité financière : une légère modification d’objets urbains de base avec un surcoût maîtrisé permet une meilleure gestion des eaux pluviales.

Les opportunités de mutualisation sont également conceptuelles : la gestion intégrée profite des approches de l’adaptation au changement climatique et de soutien de la biodiversité (plan climat, plan canopée, SAFN, conservation et restauration des zones humides…).

La définition des potentiels donc de ces opportunités/leviers est un enjeu majeur, permettant de prioriser l’action, ainsi que les moyens déjà présents sur le site.

 

 

Était au programme :

 

15h00         Introduction et ouverture du webinaire | Elodie Brelot, GRAIE

15h10         Retour d’expérience sur la requalification du boulevard Papineau et le déploiement de techniques à la source standardisées sur la ville de Montréal | Guy Trudel et Marie Dugué, Ville de Montréal

15h40         Accompagnement local des démarches de désimperméabilisation – le Projet LIFE Artisan sur la Métropole de Lyon & collaborations avec les scientifiques OTHU | Hervé Caltran, Direction de l’eau – Métropole de Lyon

16h10         Retours d’expériences sur un partenariat Collectivité / Recherche : Accompagnement grâce à l’application d’outils de planification | Julie Deslandes, Ville de Québec & Jean-Olivier Goyette, Monique Poulin, Université de Laval

16h40         Synthèse/ Conclusion | GRAIE

17h00         Fin du webinaire

[5h de décalage – 10h-12h heure CANADIENNE ]

 

Plus de détails

 

► Requalification urbaine de l’avenue Papineau à Montréal : Implantation d’une infrastructure verte de bassins de bio-rétention pour lutter contre les débordements fréquents lors de fortes pluies

En 2017, un projet expérimental axé sur la requalification urbaine de l’avenue Papineau à Montréal a été réalisé sur deux kilomètres. Son principal défi est de réduire la pression sur le réseau de drainage combiné actuel. Une infrastructure verte, composée d’une quarantaine de bassins de bio-rétention, a ainsi été mise en place pour lutter contre les débordements fréquents lors de fortes pluies. La nouvelle avenue Papineau est une innovation pour Montréal tout en devenant, sur le plan social et urbain, une vitrine écologique associée au développement du nouveau parc Frédéric-Back. De plus, la ville, en collaboration avec Polytechnique Montréal, a mis sur pied depuis 2018 un programme expérimental de suivi de performance et de surveillance technique des bassins. Ce mandat, doté d’un volet diffusion « grand public », permettra à la ville de développer son savoir-faire en développement durable et poursuivre ainsi l’implantation de solutions vertes sur tout son territoire.

 

►Projet Life ARTISAN | Végétaliser en ville, désimperméabiliser les sols, replanter les pieds d’arbres …

ARTISAN a pour objectif de créer un cadre propice à la mise en œuvre des Solutions Fondées sur la Nature (SFN), en améliorant les connaissances scientifiques et techniques à leur égard, puis en développant et diffusant des outils pertinents pour les porteurs de projets (pour la conception, le dimensionnement, la mise en œuvre et l’évaluation des performances écosystémiques des SFN). Ce projet piloté par l’OFB s’appuiera sur un programme démonstrateur sur 10 sites pilotes, dont 2 en outre-mer, qui porteront sur différents enjeux d’adaptation. Riche de réalisations depuis plus de 30 ans et d’un partenariat de plus de 20 ans avec les scientifiques dans le cadre de l’OTHU sur la gestion durable des eaux pluviales, la Métropole de Lyon est l’un des sites pilotes : désimperméabiliser l’espace public en ville pour gérer les eaux pluviales, rafraîchir la ville en période de canicule et sensibiliser les citoyens à l’intérêt des actions d’adaptation sont quelques objectifs forts de la Métropole de Lyon au sein de ce projet.

 

►Ville de Québec – Université de Laval | accompagnement grâce à l’application d’outils de planification
Dans la province de Québec, une importante réforme législative en matière de conservation des milieux humides et hydriques a mis en place de nouveaux leviers et mécanismes pour favoriser leur protection. Au niveau municipal, ceci implique l’obligation d’élaborer, d’ici juin 2022, un plan régional des milieux humides et hydriques qui vise à intégrer la planification de la conservation au développement du territoire. Cette planification implique une acquisition de connaissances sur les caractéristiques et les rôles joués par ces milieux. La Ville de Québec s’est associée à des équipes de recherche afin de répondre à ce besoin. Ces partenariats ont notamment permis de dresser des portraits des grands bassins versants et d’acquérir des connaissances essentielles pour mieux caractériser l’apport en services écologiques par les milieux humides. Par exemple, des modélisations hydrologiques ont permis d’évaluer que les milieux humides localisés dans le bassin versant de la rivière Saint-Charles contribuaient à atténuer les crues de l’ordre de 10% à 35% et d’alimenter les débits d’étiage (Q 2-7) de l’ordre de 13 à 53%. Ces connaissances ont ainsi alimenté la réflexion du groupe de travail pour l’élaboration du plan régional des milieux humides et hydriques, notamment par la sensibilisation de différents acteurs impliqués. Le plan régional constitue un important défi collectif puisque les milieux d’intérêt pour la conservation peuvent être situés autant sur des propriétés privées que publiques. Un chantier de participation citoyenne est ainsi planifié pour informer, sensibiliser, intégrer les préoccupations des gens et mettre à profit l’expertise des parties prenantes afin de favoriser leur adhésion à la démarche associée au plan régional.

 

 

Public Cible :

Tous les professionnels acteurs de la ville et du changement :

  • les agents des collectivités, françaises et québécoises, des espaces publics (voiries, espaces verts), de l’urbanisme et de la gestion de l’eau
  • les aménageurs, architectes, paysagistes et bureaux d’étude (urbanisme et infrastructures)
  • les chercheurs

 

 

 

Les rendez-vous « Ville Perméable » du Graie

Ces rencontres sont des temps de conférences et d’échanges permettant de partager des réflexions prospectives, des résultats de recherche et des retours d’expérience sur les clés et leviers mobilisés pour un changement effectif des pratiques :

  • Le retour sur des opérations « banales » ou emblématiques, pour faire la démonstration par l’exemple.
  • Les approches transversales, multidisciplinaires et pluri-acteurs, tant dans l’élaboration des stratégies que dans la mise en œuvre des opérations d’aménagement.
  • L’accompagnement du changement en appui sur cette chaîne d’acteurs variés, qui interviennent pour certains malgré eux sur la gestion de l’eau.

Nous développons les échanges et collaborations France-Québec autour de la ville perméable, du fait de la richesse et de la complémentarité des approches sur les deux continents, en bénéficiant du partage de la langue française.

> Le Graie proposera une prochaine Conférence Ville perméable en présentiel, en Février/Mars 2022.

 

 


Contact :

Laëtitia BACOT.

Fanny FONTANEL

 

Webinaire organisé dans le cadre des partenariats France-Québec sur les eaux pluviales, en collaboration avec la Métropole de Lyon, la ville de Montréal, la ville de Québec et Réseau Environnement. #CoopFrQc

L’animation de la thématique « Eau dans la ville »  bénéficie par ailleurs du soutien des agences de l’eau Rhône Méditerranée Corse et Loire-Bretagne, et du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

 

Close